Swiss Open Shinkyokushinkai 2015

10 mai 2015 - 19:47

Swiss Open Shinkyokushinkai 2015

Le compte rendu de Pascal au sujet du Junior Swiss Open Shinkyokushinkai qui s'est tenu le samedi 2 mai 2015, accompagné de quelques photo prises à cette occasion.
N'oubliez pas de vous rendre sur le site du club pour pouvoir regarder la galerie photo complète.

"La représentation Française comportait 3 clubs, et ces 3 clubs sont affiliés à l’organisation FSKO dont le Branch Chief est Pascal ROUXEL : Karaté Club du Ried à Colmar, USSP de Saint-Pierre des Corps et le Kiai Dojo de Pacé.

266 jeunes karatékas ont répondu présent en provenance de 13 pays différents et issus d’organisations diverses (WKO Shinkyokushinkai, IKO Kyokushinkai, l’IFK, l’organisation de Steve Arneil et des indépendants), au total 53 dojos.

Le matin, katas et l’après-midi, combats se déroulent sur 4 tatamis, ce qui permet d’avoir une compétition qui se déroule sans longueurs. Pour atteindre cet objectif, il est aussi important d’avoir une grand nombre d’arbitres et juges en provenance de tous les pays. Cet objectif est maintenant atteint grâce au travail de patience de Shihan Peter Steinman, Branch chief Suisse qui a fixé à un arbitre minimum pour 15 compétiteurs par pays, voire plus. Pour la France, nous étions 2 arbitres pour moins d’une vingtaine de compétiteurs, nous étions donc dans les clous.

Une nouveauté, pour les combats, est l’adoption de protections blanches et souples pour tous les compétiteurs, tels qu’ils sont homologués par le Japon. Shihan Peter a été un peu gentil cette année en laissant encore certains combattre avec des gants Ichigeki et des protections tibias-pieds de couleur, mais c’est la dernière fois que c’était autorisé.

Des fortunes diverses selon les clubs en présence. L’important est que chacun reparte avec un « feeling » très positif car cet Open pour les enfants est de très très loin, la compétition la plus sympathique à laquelle il m’est donné d’assister (même si rien n’est parfait). De plus la qualité des protections et casques utilisés permet aux enfants de faire réellement du Kyokushin kumite car ils n’ont aucune restriction dans les techniques utilisées. Au final, pas plus de petits bobos que dans les compétitions où il y a des interdictions supplémentaires aux interdictions classiques du règlement.

Résultats pour la France :

Katas : Catégorie 1997-2003 de 10° à 7° Kyu
Simon Caillard gagne chez les garçons – Kiai Dojo Pacé
Enora Le Gall fait 2e chez les filles - Kiai Dojo Pacé

Combats :
Mathys Fazilleau, 3e en plus de 54 kg (2003-2002) – Kiai Dojo Pacé
Arthur Ackermann, 3e en plus de 40 kg (2004-2005) – KC du Ried Colmar
Brieuc Quesnel, 3e en moins de 30 kg (2008-2006) – KC du Ried Colmar
Maxime Dos Santos, 3e en plus de 30 kg (2008-2006) – KC du Ried Colmar
Enora Le Gall, 3e en moins de 50 kg (2001-2000) – Kiai Dojo Pacé
Maeva Leammel, 3e en plus de 34 kg (2005-2004) – KC du Ried Colmar"

Commentaires